Pourquoi je n’utilise pas d’huile de coco en cuisine

Depuis quelques années, on entend parler de partout des bienfaits de l’huile de coco, aussi bien pour son utilisation beauté qu’en cuisine.

Pour ma part, je l’utilise exclusivement sur mes cheveux, mais jamais en cuisine (ou très très rarement, pour accompagner des plats asiatiques par exemple.) 

Je vous explique pourquoi dans cet article.

De quoi est composé un corps gras :

Tous les corps gras contiennent des acides gras, dans des proportions différentes.

dans les acides gras, on distingue :

  • les acides gras saturés
  • les acides gras insaturés (poly-insaturés: omégas 3 et 6 et mono-insaturés : oméga 9)

Les acides gras saturés sont connus pour leur effet néfaste sur le système cardio-vasculaire.
Les acides gras insaturés en revanche, le sont pour leurs propriétés protectrices.

De façon générale, la composition des lipides végétaux est plus intéressante que ceux d’origine animale, puisque leur pourcentage d’acides gras saturés est plus faible.

C’est la raison pour laquelle on encourage la consommation d’huiles végétales, et que l’on conseille de lever le coude sur le beurre et la crème.

Exception faite pour l’huile de palme et… l’huile de coco.

Quelle est la composition de l’huile de coco ?

Comme on le voit sur le schéma, cette huile est composée de 85% d’acides gras saturés… soit 85% d’acides gras ayants un effet néfaste sur le système cardio-vasculaire… pas idéal !!

Un professeur d’Harvard à même qualifié cette huile de pure poison, et son utilisation d’erreur nutritionnelle, lors d’une conférence en juillet 2018.

Mais alors, pourquoi EN entend-on parler de partout si sa composition n’est pas optimale ?

On en entend parler sur les réseaux pour sa composition en TCM (Triglycérides à Chaîne Moyenne), qui sont intéressant pour les personnes faisant du sport à haut niveau.

En effet, ces TCM sont très facilement digérés, ce qui en fait une source d’énergie rapidement disponible pour l’organisme.
Ces TCM sont également difficilement stockés sous forme de graisse.
Ces deux propriétés en font donc un allié majeur pour les sportifs, notamment en période de sèche (période de perte de masse grasse en conservant la masse musculaire).

C’est pourquoi de nombreux instagrameurs ou créateurs de contenu sur le thème du fitness vantent les vertus de cette matière grasse.

Alors, quelle utilisation faire de cette huile de coco ?

Si vous n’êtes pas un sportif de haut niveau, à mon avis, cette huile est à consommer de la même façon que le beurre ; c’est à dire occasionnellement, et en petite quantité.

On privilégiera les bonnes sources de gras pour recharger son organisme en Omégas, et favoriser une action protectrice sur le système cardio-vasculaire. Pour moi, son goût légèrement sucré et exotique, en fait une huile parfaite pour l’utiliser dans les plats asiatiques !

En connaissance de cause, à vous de décider à quelle fréquence l’utiliser, selon son ratio bénéfice/risque.

Dans tous les cas, il est conseillé de choisir votre huile de coco vierge et bio pour en garantir les qualités nutritionnelles.

Published by

Charlène Reyes

Charlène Reyes, 28 ans, lyonnaise depuis toujours et diététicienne depuis 2012 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.