Alimentation Et infections urinaires

Tout comme de nombreuses femmes sur cette terre, je fais partie des heureuses élues à être sujette aux infections urinaires.
Et tant qu’à faire, plusieurs fois par an, sinon, ce n’est pas drôle !!

Si vous êtes aussi sujet à ces pénibles infections, vous savez comme moi que c’est à la fois douloureux et source de stress.

On passe alors par la case analyses d’urines en laboratoire, avant de prendre le traitement aproprié.

Tout ça est bien beau, mais…comment éviter les récidives ?

Il existe toute une liste de règles hygiéno-diététiques de base, que je vais vous énumérer.
Si comme moi vous les connaissez déjà toutes par coeur, je vous raconte plus bas ce qui m’a permis, sur conseils d’une pharmacienne bien calée sur le sujet, d’espacer ces épisodes ( j’aurai
adoré vous dire que cela m’a permis de les éradiquer totalement, mais malheureusement ce n’est pas le cas !! )

On commence par les basiques, avec les règles à appliquer :

  • boire suffisamment et régulièrement dans la journée ( minimum 1,5 L par jour )
  • ne pas se retenir d’uriner
  • éviter les bains prolongés
  • éviter de garder un maillot de bain mouillé sur soi trop longtemps
  • s’essuyer de l’avant vers l’arrière ( c’était la touche glamour de cet article )
  • uriner Avant ET Après un rapport
  • vider totalement la vessie à chaque miction
  • lors des règles, changer les protections hygiéniques fréquemment
  • utiliser un savon intime à PH neutre et éviter les lingettes intimes
  • éviter le stress
  • arrêter le tabac
  • éviter les vêtements trops serrés
  • préférer les sous-vêtements en coton
  • lutter contre la constipation ( consommer des fibres )

D’un point de vue alimentaire ont misera surtout sur :

  • une bonne hydratation, en respectant au maximum sa sensation de soif
  • une consommation importante de fibres pour lutter contre la constipation ( fruits, légumes, céréales complètes…)
  • diminuer au maximum la consommation de glucides simples ( les sucres rapides ) qui favorisent l’apparation de l’infection
  • diminuer la consommation d’alcool, pour les mêmes raisons

Personnellement, je respecte toutes ces règles à la lettre, mais ça ne suffit pas…
Au bout de 4 épisodes sur une même année, j’ai fini par consulter un urologue, qui m’a tout simplement rit au nez, en me disant mot pour mot ” et que voulez vous que j’y fasse, c’est le mal du siècle”
Mmmmh, ok docteur, 70 euros pour ce diagnostic, vraiment ???

Bref, toujours à la recherche d’une solution , je me suis rendue en pharmacie, pour savoir si à tout hasard il existait des compléments alimentaires susceptibles de m’aider.

J’ai eu la chance de tomber sur une dame très professionnelle et bien calée sur le sujet, qui m’a donné un plan d’attaque sur 6 mois, avec 3 produits que voici :

  • DUAB ( ou tout complément au cranberry contenant minimum 400mg de PACS par gélule)
  • Ergyphilus intima ( un probiotique agissant sur la flore vaginale )
  • Oléocaps 2 ( gélules à base d’huiles essentielles)

Je précise qu’il s’agit de compléments alimentaires sans ordonnance. Cependant il est préférable d’avoir l’accord de son médecin avant d’envisager de les consommer, et pour connaitre la posologie et la durée de traitement correspondant à votre cas.

En respectant la posologie indiquée par ma pharmacienne, j’ai réussi à ne pas avoir d’infection pendant un an et demi.

Au bout de 6 mois d’arrêt, et dans un contexte de stress, elles sont de retour !!

Je suis donc en train de reprendre le traitement… je vous ferai un retour dans plusieurs semaines pour vous dire si cette seconde cure fonctionne à nouveau.

To be continued donc !

Published by

Charlène Reyes

Charlène Reyes, 28 ans, lyonnaise depuis toujours et diététicienne depuis 2012 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.